Japon : un projet ambitieux pour le tout premier casino resort du pays

spot_img

Tout comme chez certains de ses voisins asiatiques, les casinos terrestres et les salles de jeux sont strictement interdits dans l’archipel japonais. En vertu d’une loi votée en 1907, toute activité liée aux jeux d’argent ou aux paris sportifs non autorisés est passible de sévères sanctions. Mais cette tendance pourrait prochainement s’inverser : le gouvernement préfectoral d’Osaka s’est lancé le défi ambitieux de redynamiser l’économie locale en construisant le tout premier casino-resort du Japon. Situé sur l’ile artificielle de Yumenoshima, ce complexe hôtelier dédié aux jeux d’argent devrait voir le jour d’ici à l’automne 2030. Selon une étude du site casinosnavi.com, ce casino ultra-moderne devrait générer 3,4 milliards de dollars annuels et créer plus de 15 000 emplois.

Culture du jeu au Japon : que dit la loi ?

Pour bien prendre conscience du changement que pourrait représenter l’ouverture du premier casino-resort d’Osaka, il est essentiel de comprendre le paysage législatif japonais. Et à l’instar de la Thaïlande ou de la Chine, les lois sont strictes : en accord avec l’article 23 du Code pénal japonais, les jeux d’argent et les paris sportifs sont prohibés sur l’ensemble du territoire. Toute personne prise en flagrant délit de jeu illégal devra payer une forte amende pouvant aller jusqu’à 500 000 yens (environ 3000 euros). Si les cas sont aggravés, les contrevenants risquent une peine de trois ans d’emprisonnement.

Malgré une législation complexe, les Japonais peuvent jouer, de manière réglementée, aux courses hippiques et au Takarakuji (loterie japonaise), toutes deux contrôlées par des sociétés d’État. Mais au Japon, la passion du jeu est trop forte et des millions de gamblers nippons s’adonnent régulièrement à des jeux illégaux comme le pachinko.

Le phénomène des pachinkos japonais

Le pachinko est un jeu de casino mélangeant machine à sous et flipper. Devenu très populaire au Japon dans les années 1980, le pachinko compte aujourd’hui presque 10 millions de joueurs réguliers qui tentent de décrocher le jackpot sur une des 12 000 machines réparties dans le pays. En 2015, les revenus de cette activité ont généré plus de 174 milliards d’euros, faisant du jeu de pachinko, un des secteurs les plus rentables de l’économie japonaise. Les règles du jeu sont simples : le joueur doit faire tomber des billes métalliques sur un plateau de jeu, composé de clous et de trous. Si une de vos boules tombe dans un trou, un mini-jeu de machine à sous à trois roues se déclenche. Si les symboles sont identiques, le joueur se verra crédité de billes supplémentaires qu’il pourra rejouer ou échanger au comptoir. Mais comment se fait-il que les Japonais puissent jouer tranquillement au pachinko sans avoir de problème avec la justice ? La réponse est simple : au pachinko, on ne gagne pas d’argent, mais des cadeaux ! Appareils électroménagers, matériel électronique ou jeux vidéo… Les lots peuvent être récupérés directement sur site. Mais il existerait des stands illégaux, généralement situés non loin des salles de pachinko, qui proposent aux clients d’échanger leurs biens contre de l’argent réel.

La construction du premier casino-resort sur l’île de Yumenoshima pourrait marquer la fin dune longue époque de restrictions. Le Japon est un marché potentiel de millions de joueurs et la légalisation des jeux d’argent pourrait représenter une source de revenus non négligeable pour l’État japonais.

Casino-resort de Yumenoshima : futur poumon économique de la ville d’Osaka ?

Ce que peu de gens savent, c’est que la loi autorisant l’implantation de casinos au Japon a déjà été approuvée en 2018. Mais en raison d’une législation imprécise, aucun projet notable de construction de casino n’avait pu aboutir. En avril 2023, le gouvernement préfectoral d’Osaka a finalement réussi à obtenir l’autorisation du gouvernement pour construire le tout premier casino de l’histoire du Japon. Situé sur l’île artificielle du quartier de Yumenoshima, ce méga-complexe dédié à l’entertainment comportera un hôtel de luxe, des restaurants haut de gamme, un centre commercial XXL, un terminal de ferry et bien sûr, de nombreuses salles de jeux. Cette initiative résulte d’un partenariat entre la société américaine MGM Resorts International, Osaka Integrated Resorts et Orix, un cabinet financier japonais. Les futurs propriétaires de ce casino resort espèrent attirer 20 millions de visiteurs annuels et rapporter 3,4 milliards de dollars de recettes annuelles. En 2025, le site de Yumenoshima accueillera l’Exposition Universelle, et ce, pour une durée de cinq ans. Cet événement contribuera à augmenter la visibilité du futur casino d’Osaka, jusqu’à son inauguration, prévue d’ici à la fin de l’année 2030.

La construction du premier casino resort d’Osaka marque le début d’une nouvelle ère au Japon. Cet assouplissement de la législation sur les jeux d’argent pourrait profiter à tous les acteurs du iGaming japonais et rapporter une coquette somme dans les caisses de l’État.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus du même auteur

Trouver un bon voyant ou marabout pour sauver votre mariage

Actuellement, votre mariage bat de l’aile, car vous avez de plus...

Comment trouver les meilleurs bonus sur internet

Les bonus sur internet sont devenus un élément clé pour attirer...

Piscine Courrej : construction et entretien de piscine dans le Sud-Ouest

Dans votre nouvelle maison, vous avez suffisamment d’espace pour aménager un...

Pourquoi opter pour les objets publicitaires éco-responsables ?

Les objets médias sont de plus en plus utilisés par les...

- Notre sponsor : Pack Seo / Référencement -

spot_img