Quelques conseils pour l’entretien d’une maison en bois


La construction des premières maisons en bois remontent à plusieurs siècles. Cette pratique a traversé le temps et fait partie des modes de construction les plus prisés grâce à ses nombreux avantages. Toutefois, une maison en bois en kit ne durera pas longtemps sans un entretien méticuleux. Les plus grands ennemis d’une maison en bois sont l’humidité, les rayons du soleil, les températures extrêmes, les insectes et les micro-organismes. Voici quelques moyens de préserver la solidité et la beauté d’une maison en bois en kit tout au long de l’année.

1. Inspectez votre maison en bois une fois par an

Une maison en bois en kit doit être inspectée visuellement chaque année. Les rayons UV du soleil décomposent la lignine des cellules du bois, ce qui affaiblit les fibres et provoque des fissures et des altérations. Vous devez vérifier les signes de séchage du bois, de vieillissement et de présence de parasites qui pourraient vouloir faire de votre maison en bois un refuge confortable.

Voici quelques signes d’avertissement :

  • Des aménagements paysagers trop hauts ou trop proches de la maison en bois ;
  • La finition est décolorée ou endommagée ;
  • Des taches ou des points plus sombres qui pourraient indiquer la présence de moisissures ou d’un champignon se nourrissant du bois ;
  • La présence de mousse verte ;
  • Le bois est endommagé par des accessoires extérieurs tels qu’un crochet pour un tuyau d’arrosage ;
  • Des “galeries” de termites ;
  • Des espaces entre les rondins qui permettent à l’eau, à l’air, aux insectes, aux souris ou aux chauves-souris de s’infiltrer ;
  • Etc.

2. Lavez l’extérieur de votre maison en bois massif avec un savon doux

Un nettoyage régulier de l’extérieur de votre maison en bois peut éviter des réparations futures. De plus, si votre teinture a besoin d’être rafraîchie ou d’être recouverte d’une couche de finition, il est préférable de commencer par une surface exempte de saleté, de pollen, de toiles d’araignée, de fientes d’oiseaux, de moisissures et d’autres saletés. Même le bois neuf a besoin d’être nettoyé et conditionné.

Choisissez un nettoyant pour bois sans javellisant et à faible pH ou un savon doux avec de l’eau (savon noir, vinaigre…), mais pas un produit décapant. Pour l’appliquer, utiliser un chiffon, un balai brosse à poils doux, ou un balai microfibre.

une brosse pour le lavage d’un camion ou d’un camping-car à manche télescopique. Il s’agit généralement d’une brosse de lavage souple. Ensuite, rincez de haut en bas avec un tuyau d’arrosage à basse pression ou un nettoyeur à haute pression avec une buse de 15 degrés. Si le savon s’égoutte au-dessus de l’eau, vous n’aurez pas de traces. Demandez toutefois l’avis du fabricant avant d’utiliser un nettoyeur à haute pression, car tous les types de bois ne se ressemblent pas.

unnamed
crédits : maestrochalet.fr

3. Enlever les taches, la moisissure et le mildiou

Une maison en bois est sujette à la formation de moisissures, surtout si l’air ne circule pas bien à l’extérieur. Une façon d’éliminer les taches et de redonner au bois sa couleur naturelle est d’utiliser un nettoyant spécifique et biodégradable permettant de décrasser, dégraisser et retirer les mousses glissantes de tous les bois extérieurs et les composites.

Une alternative pour éliminer les moisissures est ce mélange de la NAHB (National Association of Home Builders) :

  • 1 verre de phosphate trisodique ou de détergent sans ammoniaque
  • 1 litre d’eau de Javel
  • 3 litres d’eau chaude

En portant des lunettes de protection et des gants en caoutchouc, appliquez la solution sur la zone affectée à l’aide d’un pulvérisateur. Laissez agir pendant cinq à dix minutes, puis rincez abondamment à l’eau claire sous pression. La NAHB prévient que le chlore laissé sur le bois endommage tout revêtement appliqué dessus.

4. Vérifiez les fissures de votre maison en bois

Le calfeutrage ou le scellement d’une maison en bois empêche l’air, les insectes et l’humidité de se faufiler entre les interstices des rondins de votre maison Le calfeutrage est un matériau texturé ressemblant à du mortier qui peut être utilisé dans des espaces d’une largeur maximale de 15 cm. Par ailleurs, lorsqu’il est de couleur contrastée, il devient un élément de design.

Les maisons plus anciennes utilisaient de la chaux argileuse et du sable pour sceller les espaces entre les rondins. Cependant, les experts affirment que le calfeutrage moderne est à base d’acrylique et est plus durable, car il se dilate et se contracte lorsque le bois bouge, mais adhère toujours fermement.

Calfeutrez et isolez également correctement les fenêtres afin que l’eau ou l’air ne s’infiltre pas. Il existe des joints autocollants en mousse ou en caoutchouc (pratique et économique), des joints métalliques à clouer (résistant et efficace) ainsi que du mastic en silicone.

5. Examinez votre aménagement paysager et votre drainage au moins une fois par an

L’humidité est probablement le risque naturel le plus destructeur pour le bois, selon la NAHB. Bien que le revêtement du bois offre une protection, vous voudrez également éviter toute poche d’humidité par des tuyaux de descente bouchés, ainsi que par un aménagement paysager trop important. Gardez les plantes et les arbustes à au moins 45 centimètres des murs de la maison en bois pour assurer une bonne circulation de l’air.

Installez un chemin de gravier autour de celle-ci, d’une largeur de 60 à 90 centimètres, pour créer une brise. N’utilisez pas de matériaux biodégradables tels que des paillis ou des pierres de rivière, qui peuvent projeter de l’eau contre la maison en bois.

6. Prêtez attention aux parasites

Pour toute maison en bois, il faut se rendre compte de la présence de ces parasites à temps afin d’éviter toute dégradation. Les coléoptères à longues cornes, les abeilles charpentières et les termites adorent les constructions en bois, mais les punaises de lit, les mouches, les foreurs, les araignées, les écureuils, les tamias et même les pics peuvent également laisser leur marque. Traitez votre maison bois kit avec du borax ou une lasure, une huile-saturateur, du vernis et de la peinture.

Écoutez les bruits étranges provenant de sous le plancher, du plafond ou des murs. En fonction de la taille et du niveau d’infestation, vous pouvez fumiger une maison en bois par vous-même. Si cela vous semble difficile, prévoyez une inspection et un traitement avec un exterminateur professionnel.

Scellez et réparez les fissures et les ouvertures pour tenir les nuisibles à distance. En outre, couvrez tous les aliments et rangez-les dans le réfrigérateur ou dans d’autres récipients de stockage, comme lorsque vous faites du camping. Nettoyez régulièrement toutes les poubelles pour éliminer les odeurs de nourriture qui peuvent attirer les insectes ou les petits animaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

More from Author

Le point sur le numéro amc : qu’est-ce que c’est et pourquoi est-ce utile ?

Quand on souscrit à une assurance maladie, elle ne rembourse que...

Quellle entreprise pour vos travaux d’amélioration et de rénovation énergétique ?

Entreprise, localisée sur Toulouse et Perpignan, spécialisée en travaux de rénovation et d'amélioration énergétique. Un accompagnement sur mesure pour tous vos projets d'économie d'énergie.

Effets bénéfiques possibles du shilajit

Le shilajit est une biomasse, un exsudat de roches de haute...

L’importance de rendre visite à un proche dans une résidence médicalisée

Les séniors sont parfois coupés du monde extérieur même s’ils vivent...

- A word from our sponsors -

spot_img